La danse

Au Pays de Galles...

Il y a trois groupes de danses traditionnelles : la danse des sabots (clog dance), les danses de fêtes et les danses de cour.

La danse des sabots peut se danser avec des sabots et un balai. Les hommes peuvent rivalisent en montrant leurs compétences de danseurs avec des sauts et acrobaties spectaculaires.

Les danses de fêtes sont traditionnellement accompagnées traditionnellement par le violon. Ce sont des danses très rythmées. Rali Twm Sion et Gwyl Ifan sont deux exemples de ces danses.

Les danses de cour sont généralement accompagnées traditionnellement par la harpe. Ce sont des danses plus formelles. Les danses Llanofer reel, Meillionner et Rhisiat Annwyl font partie de ce groupe.

Le piano, la flûte et l’accordéon peuvent être utilisés pour accompagner les danses.

Il n’y a pas beaucoup d’endroit où l’on peut apprendre ces danses. Elles reviennent cependant à la mode depuis une trentaine d’années, surtout auprès des jeunes. Les associations organisent parfois des Twmpathau (soirées dansantes) où les participants peuvent apprendre à danser. Les groupes de danses font des démonstrations et participent aux Eisteddfodau (compétitions culturelles). Il y a différents Eisteddfodau, local et national. L’Urdd (ligue de la jeunesse galloise) en organise pour les jeunes. L’Eisteddfod national est ouvert à tous. Il y a aussi des festival de chants et de danses (Gwyl Cerdd Dant)

Les tissus des costumes sont faits dans les moulins locaux. Ils sont toujours plus ou moins identiques à ceux utilisés dans les siècles précédents et varient suivant les danses.

En Bretagne...

Autrefois, les noces étaient une grande occasion de danser dans les campagnes bretonnes. Chaque terroir avait ses propres danses et les gens se réunissaient pour danser des heures durant. Dans les années 40, après la guerre, des cercles celtiques (groupes de danseurs) et des bagadoù (groupe de musique traditionnelle) se sont créés. Aujourd’hui, les fest-noz (soirée de danse bretonne) et fest-deiz (si ça a lieu pendant la journée) sont attirent de plus en plus de monde, débutants ou non, jeunes et moins jeunes.

Les fest-noz et fest-deiz sont l’occasion de danser et de partager sa passion et son intérêt pour la danse bretonne. Il est toujours impressionnant de voir les personnes s’élancer vers la piste de danse (parfois une simple cour de ferme) aux premières notes de musique. Ils sont nombreux l’été, particulièrement en Basse-Bretagne, où on peut en trouver presque tous les soirs.

Les cercles celtiques participent à de nombreuses compétitions lors de festivals (Festival de Cornouaille à Quimper, Festival de la Saint-Loup par exemple) et font des démonstrations de danses bretonnes. Ils portent le même genre de costumes qu’auparavant et certaines danseuses brodent elles-mêmes le leur. Les costumes sont différents suivant les régions de Bretagne.

La gavotte, l’An dro, le Laridé, le Plinn, le rond de Saint-Vincent sont des exemples de danses bien connues. Certaines danses ont des variantes venant des différents terroirs de Bretagne (gavotte des montagnes, gavotte de l’Aven…).

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0