2006.4. 27-30 Voyage à Llandysul

- Cinquante Plogonnistes ont embarqué sur le « Pont-L’Abbé », drôle de ferry à haute cheminée. Après une traversée sans souci, cap sur Cardiff pour une première nuit en terre galloise à l’hôtel Ibis Gate, histoire d’arriver frais et dispos chez nos hôtes le lendemain en fin de matinée. Une fois n’est pas coutume, un peu d’avance a été prise sur le programme et la bande a déferlé sur le bourg de Llandysul une heure avant le rendez-vous avec le comité gallois. Ce fut l’occasion pour certains de faire du lèche-vitrines, pour d’autres de prendre l’appéro au Pub de Pont-Tyweli, de l’autre côté du pont, c’est-à-dire dans le comté du « Camarthen Shire », voisin du « Ceredigion Shire », dont dépend Llandysul.

JPEG - 45.5 ko
JPEG - 45.9 ko
JPEG - 47.6 ko
JPEG - 48.5 ko


- Tout le monde s’est retrouvé à midi au Porth Hôtel, pour un « cawl » de bienvenue (repas traditionnel gallois : kig soubenn accompagné de fromage, et de pain beurre !), suivi d’une conférence de Allan Shiers, fabriquant de harpes, dont l’atelier a bénéficié d’aides européennes pour son installation dans l’ancienne école, en haut du bourg. Allan a parlé de ces Fonds Européens de Développement (ERDF) et de l’historique du projet, dont les Plogonnistes avaient déjà eu un aperçu en mai 2004, au début de l’aventure.

JPEG - 46.1 ko
JPEG - 49.5 ko
JPEG - 47.9 ko


- La conférence a été complétée par la visite de cet atelier devenu entreprise, le TELYNAU TEIFI (Harpes de la Teifi). Après avoir, durant plus de 30 ans, fabriqué des centaines d’instruments de façon artisanale, Allan a voulu créer une activité pour en produire à plus grande échelle, en utilisant les nouvelles technologies, tout en accordant la même attention qu’auparavant à la qualité. Son but était de raviver la pratique de la harpe au Pays de Galles, « le pays de la harpe ». Les harpes de Telynau Teifi sont solides et fiables car les matériaux sont choisis avec le plus grand soin. Elles produisent un son clair, harmonieux et chaud. Chacun a pu s’en convaincre, en s’essayant à effleurer les cordes magiques, ou, plus sûrement, en écoutant les prestations de la harpiste Helena Lewis, en intérieur, mais aussi dans la cour de « l’école » . Et en prélude à la journée du lendemain, Gallois et Bretons ont chanté le Bro Gozh à l’unisson, sous le chaud soleil de Llandysul !

JPEG - 47.9 ko
JPEG - 48 ko
JPEG - 49.2 ko
JPEG - 48.6 ko
JPEG - 46.7 ko
JPEG - 49.4 ko
JPEG - 47.6 ko
JPEG - 47.7 ko


- Après cette passionnante prise de contact, les familles d’accueil ont récupéré Plogonnistes et bagages pour une soirée tranquille « à la maison ».

- Le lendemain, ce fut le grand jour de l’Eisteddfod concocté pour la première fois par nos amis gallois sur le mode de l’Eisteddfod national qui a lieu tous les ans la première semaine d’Août dans une ville différente à chaque fois. Dans le cadre de ce gigantesque festival de la culture galloise qui propose des concerts, expositions, stands etc, ont lieu des compétitions dans tous les domaines : chant, poésie, danse, peinture… Ce mini-Eisteddfod à Llandysul ne visait pas la compétition mais le plaisir de l’échange. La matinée fut consacrée aux « ateliers » préparés depuis le début de l’année par les deux comités : chant, récitation, langue, danse, cuisine, art floral et même nœuds marins ! Après ces deux heures d’apprentissage mutuel, et un copieux pique-nique, place aux « prestations » sur la grande scène… sous la houlette de Twm Morus, barde célèbre, et chanteur, qui a passé dix ans en Bretagne, du côté de Douarnenez. Au score final de ces joutes, les Bretons ont marqué un léger avantage, grâce à leur meilleure note en chant : 12 sur 10 !

JPEG - 47.3 ko
JPEG - 48.9 ko
JPEG - 47.6 ko
JPEG - 48.5 ko
JPEG - 46.6 ko
JPEG - 48.8 ko
JPEG - 48.4 ko
JPEG - 48.1 ko
JPEG - 48.1 ko
JPEG - 49 ko
JPEG - 45.9 ko
JPEG - 47.3 ko
JPEG - 49.5 ko
JPEG - 47.5 ko
JPEG - 47.5 ko
JPEG - 47.5 ko
JPEG - 48 ko
JPEG - 48.2 ko


- A 19h30, rendez-vous au Tysul Hall, la salle communale, pour un buffet préparé par nos hôtes et animé par JAK Y DO. Lors de le cérémonie d’accueil, Katell Pennaneac’h, la présidente du Comité de Plogonnec, qui a appris le gallois durant les 10 mois passés à Llandysul en tant que « jeune volontaire européenne » a pu traduire spontanément, du gallois au français, les propos de son homologue Moelwen Gwyndaf, ce qui en a ému plus d’un… Le gâteau d’anniversaire, partagé en présence des présidents successifs (Huw Bevan Jones, Moelwen Gwyndaf, Jaklin Pennaneac’h, Jean-Luc Renévot, et Katell) et du maire de Llandysul, Brian Teifi, rappelait que les premiers contacts ont eu lieu 20 ans auparavant, en 1986. Et comme suite à cette journée d’échanges culturels, entre autres culinaires, les Plogonnistes ont offert aux Gallois… une BILIG ! Histoire à suivre. Durant l’entracte de Jak y Do, la « chorale » créée pour préparer le voyage s’est produite avec beaucoup d’enthousiasme. Twm Morus n’a pas craint de se joindre à la bande !

JPEG - 49.6 ko
JPEG - 47.5 ko
JPEG - 47 ko
JPEG - 47.7 ko
JPEG - 46.6 ko


- Dimanche 30 : matinée et repas en famille. A 15h il est temps de se dire au revoir et de reprendre la route, direction Plymouth, le « Pont-L’Abbé » et Plogonnec, au petit matin du 1er mai.

JPEG - 47 ko
JPEG - 49.3 ko

Pob Hwyl !

Kenavo !

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0